Développement d’entreprise à l’international : comment effectuer des traduction techniques

traduction techniques

Publié le : 20 novembre 20195 mins de lecture

Une traduction précise des documents techniques est vitale sur le marché mondial d’aujourd’hui, mais ceci est plus facile à dire qu’à faire. Le langage de la science, de l’ingénierie et de la production industrielle est aussi le langage de la précision absolue, c’est pourquoi les documents techniques exigent une précision impeccable. Alors, comment pouvez-vous vous assurer que vos documents techniques sont traduits efficacement ? Eh bien, sachez qu’il est utile d’avoir une bonne compréhension du processus et de savoir ce qu’il faut rechercher en matière de traduction technique. C’est en tout cas exactement l’objectif de ce guide.

Les processus derrière la traduction technique

Avant de solliciter l’aide d’une société de traduction technique, dont un bon exemple est à découvrir sur ce site, en connaître la terminologie est un plus considérable. En voici une partie que vous pourriez rencontrer :

– un glossaire de traduction : l’uniformité est essentielle lorsqu’il s’agit de traduction technique, et un glossaire de traduction est un outil idéal pour s’assurer que la terminologie est cohérente. On parle parfois de lexique, de base terminologique et de collection terminologique, mais ils signifient tous la même chose.

– un mémoire de traduction : outre l’utilisation d’un glossaire, l’exploitation de la mémoire de traduction est également un élément important du processus de traduction de documents techniques. Un outil de mémoire de traduction fonctionne en construisant une base de données de phrases sources et cibles préalablement traduites par le linguiste. Celles-ci peuvent ensuite être réutilisées lorsque la même phrase se répète dans le même ou dans un nouveau document. Cet outil apprend, stocke et propose des traductions basées sur l’activité précédente, le tout en temps réel.

– l’utilisation de la traduction automatique : aujourd’hui, les moteurs de traduction automatique disposent d’algorithmes plus avancés et de modèles statistiques efficaces qui peuvent produire des traductions spécialisées plus précises. Ce n’est pas la bonne approche pour chaque projet, mais dans certains cas, elles sont extrêmement utiles et, en vue d’obtenir les meilleurs résultats, elles sont réalisées en collaboration avec un traducteur technique humain. Si la traduction automatique est utilisée dans le processus de traduction de documents techniques, un linguiste spécialisé doit toujours la réviser en profondeur.

À consulter aussi : Entreprises : astuces pour se développer à l’international

Comment se préparer à la traduction technique ?

Lorsqu’il s’agit de traduction technique, il faut souvent un peu plus de préparation par rapport à d’autres types de traduction. Cela est principalement dû au niveau de connaissances techniques demandées. Voici donc les principaux points à prendre en considération avant de commencer :

– soyez précis au sujet de vos marchés cibles et de vos lecteurs. Cela permettra à votre agence d’identifier à l’avance toute nuance linguistique ou culturelle.

– assurez-vous que vos documents sont finalisés. Les révisions de dernière minute une fois que le processus de traduction professionnelle a commencé peuvent causer des retards et de la confusion, alors faites en sorte qu’il soit bien fini avant que le processus ne commence pour vous éviter des tracas.

– identifiez un format de fichier approprié. Demandez à votre agence de traduction quels formats de fichiers elle prend en charge et convenez d’une plate-forme qui vous arrange le mieux à tous les deux.

– demandez à votre traducteur technique de créer un glossaire qui couvre votre terminologie technique spécifique. Le fait de prendre une longueur d’avance sur votre glossaire de traduction vous aidera à rationaliser le processus de traduction.

– préparez votre texte pour les modifications au niveau de la conception. Tout au long du processus de traduction, la copie se dilatera ou se contractera sans aucun doute, alors assurez-vous de laisser un espace blanc. 

Faites les choses correctement et vous bénéficierez immédiatement de résultats meilleurs, plus rapides et moins chers de la part de votre prestataire de services de traduction professionnelle !

Qu’en est-il du coût de la traduction technique ?

La traduction technique coûte souvent plus cher que la traduction ordinaire et peut prendre un peu plus de temps en raison de la quantité de travail requise. En général, plus le sujet est précis et technique, plus vous devez étirer à la fois votre budget et votre calendrier. Ces deux facteurs dépendront du niveau de connaissances scientifiques ou techniques requises, du nombre de prestataires de traductions spécialisées disponibles dans la langue en question et de la demande pour ceux-ci. En effet, il y a un nombre limité de traducteurs dans chaque domaine spécifique et les prix augmentent en conséquence.

Plan du site